Aller au contenu principal

Projets - Tous les projets

Pour protéger efficacement l’espace aérien national, assurer les missions de temps de paix et de temps de guerre, l’aviation togolaise, dès sa création s’est dotée d’appareils adaptés aux besoins qui sont les siens.

Toutes ailes déployées, l’aigle vole vers son objectif : c’est l’emblème de l’Armée de l’ Air Togolaise. Elle a voulu faire de l’oiseau royal le symbole de ses trois qualités fondamentales :le courage, la vitesse, la précision.

L’Armée de l’Air est partie de la section Air du 1° Bataillon d’Infanterie Togolaise créée en 1965 pour atteindre sa structure actuelle avec un Etat - Major en 1997 disposant de deux bases (une base chasse et une base transport) avec l’acquisition de nombreux aéronefs.

L’Armée de Terre est née du « 1er Bataillon d’Infanterie Togolaise » en 1963. La montée en puissance de l’armée ayant pris une allure exceptionnelle d’autres régiments

furent crées. Il s’agit :
• Du Premier Régiment d‘Infanterie Togolaise (1°RIT) le 1er Janvier 1970 ;
• Du Bataillon Commando Parachutiste (BCP) à Témédja le 29 Mars 1974 en même temps que le Centre d’Instruction Para commando(CIPC) remplacés plus tard en 1977 respectivement
par le Régiment Parachutiste Commando(RPC) et le Centre d’Entraînement des Troupes Aéroportées(CETAP);
• Du Régiment Commando de la Garde Présidentielle (RCGP) le 1°Janvier 1975 ;
• Du Régiment de Soutien et d’Appui (RSA) le 31 Décembre 1977 ;

 

Le heaume emplumé qui le surmonte rappelle les origines lointaines de ce corps d’élite, jadis créé par les princes pour assurer la paix intérieure : les « gens d’armes » furent en effet les premiers à rendre aux « gens sans armes » leur sécurité, celle de leurs proches et celle de leurs biens.

Fidèle à cette ancienne mission, la Gendarmerie Togolaise assume aujourd’hui cette oeuvre primordiale, tout en ayant su s’adapter aux nécessités du monde moderne et du Togo d’aujourd’hui.

La Gendarmerie Nationale dont les origines remontent à l’époque coloniale est créée le 17 septembre 1942 et faisait partie de la Gendarmerie de l’Afrique Occidentale Française (AOF).

Pour assurer l’étanchéité des quelques cinquante-cinq kilomètres de côtes et la sécurité du port autonome de Lomé, en développement considérable depuis des décennies, la Marine Nationale Togolaise a acquis dès sa création le 1° mai 1976 deux patrouilleurs, capables d’intercepter d’éventuels navires ennemis, de leur interdire l’approche des côtes, voire de les dissuader de pénétrer dans les eaux territoriales. Mission de temps de guerre, dévolue à des vedettes ultra rapides et très manoeuvrières, dont la mobilité assure la sécurité.

Avec le « Kara » et le « Mono », la Marine Nationale Togolaise s’enorgueillit de sa flotte d’une efficacité redoutable, servis par des équipages confirmés, aux ordres d’officiers ayant fait leurs preuves. Elle est érigée en Etat Major depuis 1997. Son insigne, l’ancre de marine est le signe universel des gens de mer auquel s’ajoute le gouvernail, symbole de modernisme, sans pour autant renier la tradition maritime de leurs pères :

Top